Le bétonnage par temps froid

Le durcissement du béton se fait par réaction chimique entre le ciment qu'il contient et l'eau de gâchage. Cette réaction hydraulique est exothermique: elle produit de la chaleur.

La température ambiante influence cette réaction chimique.

Par temps chaud (température ambiante > 25°C) la température du béton frais augmente et la réaction chimique est accélérée. Ceci peut,dans un premier temps, conduire à de fortes sollicitations thermiques dans l'élément d'ouvrage bétonné et occasionner, entre autre, des fissures traversantes. Dans un deuxième temps, lorsque la température du béton frais dépasse 30°C, la résistance à terme (28 jours) peut être négativement impactée.

Par temps froid (température ambiante < 5°C) la température du béton frais diminue, la réaction chimique est ralentie. Le béton va nécessiter plus de temps pour développer sa résistance mécanique. Lorsque la température du béton chute en dessous de 5°C, le durcissement du béton s'arrête pratiquement. Lorsqu'elle atteint 0°C, l'eau contenu dans le béton frais ou encore insuffisamment durci gèle. La structure du béton s'en trouve durablement endommagée.

L'article téléchargeable ci-dessous donne des indications et conseils simples et pratiques à respecter pour assurer la qualité des ouvrages bétonnés par temps froid.

Documents

Le bétonnage par temps froid

Liens

NeoMag - Le magazine de la construction et de l'innovation